10 choses que vous devez savoir sur les dextroses

 10 choses que vous devez savoir sur les dextroses

La pose d’une perfusion n’est pas un geste anodin car elle reste une source majeure d’infection associée au soin et demande. La perfusion intraveineuse est une technique médicale qui consiste à administrer des traitements médicamenteux par injection sur une période plus ou moins longue. Cette technique est devenue courante depuis la conception de la pochette de perfusion par l’américain Donald E BAXTER.

UN PEU D’HISTOIRE

 L’histoire des injections et des médicaments a fait l’objet de nombreux travaux, les auteurs ont essayé de retracer les principals étapes de cette forme pharmaceutique majeure née à l’hôpital en traitant séparément l’évolution des indications, de sa composition, du contenant et du matériel d’accès veineux qui a rendu possible son administration moins risqué.

Dès 1831, on a constaté(LATTA) après traitement la détérioration des veines et l’apparition d’infections chez ses malades cholériques. En 1890 SCHILMMEL-BUSCH relate de nombreux cas d’infections dues à des solutions non stériles ou à des injections pratiquées d’une façon non aseptique. Il rapporte en 1893, le développement des micro-organismes dans l’eau distillée et les solutés injectables. Ces travaux confirmaient la nécessité de les stériliser, opération déjà plus ou moins bien pratiquée par ADRIAN (1872), KLEBS et TIEGEL (1885), GIRLING (1886), LIMOUSIN (1886), BERLIOZ (1894) et oblige la commission du Codex à publier une méthode de stérilisation dans le supplément de 1895.

En 1891, l’emploi  de deux solutés de glucose (5% et 30%) avait été préconisé par BIELD et KRAUSE, apparaissent dans le supplément de 1926. Mais ce n’est qu’en 1944 pour que les solutés glucosés à 10% soient utilisés dans les hôpitaux militaires français et encore plus tard dans les hôpitaux civils après leur importation des Etats-Unis.

La difference entre le Glucose 5%,10%,30%.

Glucose= Dextrose

10 choses que vous devez savoir sur les dextroses

1-Éviter le dextrose en cas d’:

  • hyperglycémie ou d’hyperglycémie
  • hypokaliémie ou de faibles taux de potassium dans le sang
  • œdème périphérique ou un gonflement des bras, des pieds ou des jambes
  • œdème pulmonaire, lorsque des liquides s’accumulent dans les poumons

2- Dextrose chez l’enfant

En cas d’hypoglycémie pédiatrique sévère, les enfants recevront souvent du dextrose par voie intraveineuse. Un traitement rapide et précoce chez les enfants et les nourrissons souffrant d’hypoglycémie est essentiel, car une hypoglycémie non traitée peut entraîner des dommages neurologiques. S’ils sont capables de le prendre, le dextrose peut être administré aux enfants par voie orale.

Dans le cas de l’hypoglycémie néonatale, qui peut être causée par plusieurs troubles tels que des troubles du métabolisme ou l’hyperinsulinisme, les nourrissons peuvent avoir de petites quantités de gel de dextrose ajoutées à leur alimentation pour les aider à maintenir une glycémie saine. Consultez votre médecin pour connaître la quantité de dextrose à ajouter à son alimentation. Les nourrissons nés prématurément sont à risque d’hypoglycémie et peuvent recevoir du dextrose par voie intraveineuse.

3- Dextrose et musculation

Le dextrose est naturellement riche en calories et facile à décomposer pour le corps en énergie. Pour cette raison, la poudre de dextrose est disponible et parfois utilisée comme complément nutritionnel par les culturistes qui cherchent à augmenter le poids et la masse musculaire.

Bien que l’augmentation des calories et la nature facile à décomposer du dextrose puissent profiter aux culturistes ou à ceux qui cherchent à augmenter la masse musculaire, il est important de noter que le dextrose manque d’autres nutriments essentiels nécessaires pour atteindre cet objectif. Ces nutriments comprennent les protéines et les graisses. Les sucres simples de la poudre de dextrose facilitent également la décomposition, tandis que les sucres et les glucides complexes peuvent davantage profiter aux culturistes, car ils réussissent mieux à aider à brûler les graisses.

4- Hypernatrémie ou hyperkaliémie

Si vous souhaitez diluer le sodium ou le potassium dans la circulation sanguine, le choix d’une solution de dextrose qui devient hypotonique, comme le D5W, peut être une option. Bien que cela fournisse au patient du sucre, dont il n’a peut-être pas besoin, l’eau hypotonique restante voudra rester dans la circulation sanguine pour diluer l’excès d’électrolytes.

5- Diabète insipide

N’oubliez pas que le diabète insipide n’est PAS lié au diabète sucré, il n’a donc rien à voir avec votre glycémie. En guise de rappel, le diabète insipide est un trouble endocrinien qui amène votre corps à créer trop d’urine, tout en laissant les électrolytes dans le sang. Pouvez-vous voir en quoi il pourrait être utile d’utiliser à nouveau une solution D5W pour remplacer l’eau perdue sans ajouter d’électrolytes ?

6- Eau plate et dextrose

Vous pouvez remarquer   les mêmes solutions de dextrose peuvent être étiquetées À LA FOIS hypertoniques ET isotoniques. Cet article explique clairement comment cela peut être, et comment vous pouvez vous souvenir des classifications des solutions de dextrose IV. L’eau plate et le dextrose ordinaire sont tous deux en dehors de la plage de tonicité sûre que nous pouvons administrer aux patients. L’eau plate est trop faible et le dextrose pur est trop élevé.

Si nous infusions de l’eau plate par intraveineuse, cette faible quantité de liquide hypotonique irriterait les tissus. De plus, les globules rouges seraient extrêmement susceptibles d’être endommagés par l’osmose ! L’eau commencerait à pénétrer dans les globules rouges, les gonflant comme un ballon d’eau (et probablement les faisant éclater comme un ballon également.

Ce serait DANGEREUX pour notre patiente !!

L’utilisation de dextrose pur aurait l’effet exactement inverse. Nous infuserions un liquide extrêmement hypertonique dans les veines, ce qui est également susceptible de provoquer une irritation et des lésions tissulaires. Et si vous ne savez pas déjà ce qui arrive aux globules rouges lorsqu’ils sont exposés à des fluides hypertoniques, alors vous devez revoir mon expérience d’osmose où j’utilise un œuf pour vous montrer exactement à quoi les globules rouges commenceraient à ressembler. Alerte spoiler : ce n’est pas joli, et ce n’est pas très bon pour le patient.

7- Nutrition parenterale

Si un patient a besoin de dextrose plus longtemps que cela pour l’énergie, il passera probablement à la nutrition parentérale totale (TPN) pour s’assurer que tous les besoins nutritionnels sont satisfaits, pas seulement le glucose.

8- Une hyponatrémie grave peut survenir chez les patients recevant une perfusion de soluté glucosé

Quelle que soit la concentration, en cas de perfusion prolongée et/ou abondante, sans apport approprié en électrolytes. Certaines populations comme les enfants sont plus exposées au risque d’hyponatrémie grave dont les complications, d’ordre neurologique, peuvent être irréversibles voire fatales.

9- Pendant la chirurgie et post-opératoire

Le corps subit beaucoup de stress pendant la chirurgie et immédiatement après, ce qui signifie que les besoins métaboliques peuvent augmenter ! C’est pourquoi des solutions de dextrose peuvent parfois être administrées en salle d’opération ou peu de temps après l’opération afin d’aider à soutenir les besoins énergétiques du corps avant qu’il ne soit prêt à manger normalement.

10-Effet sur la glycémie

  • Si vous devez utiliser du dextrose, votre glycémie pourrait trop augmenter par la suite. Vous devez tester votre glycémie après avoir utilisé des comprimés de dextrose, comme indiqué par votre médecin ou votre éducateur en diabète. Vous devrez peut-être ajuster votre insuline pour abaisser votre glycémie.
    • Si vous recevez des liquides intraveineux contenant du dextrose à l’hôpital, votre infirmière vérifiera votre glycémie. Si les tests de glycémie sont trop élevés, la dose de vos liquides IV peut être ajustée ou même arrêtée, jusqu’à ce que votre glycémie atteigne un niveau plus sûr. Vous pouvez également recevoir de l’insuline pour aider à réduire votre glycémie.
    • Ce n’est pas aussi simple que pour les fluides IV les plus couramment utilisés. Pour la plupart, les solutions de Dextrose IV sont soit hypertoniques, soit isotoniques. Cependant, une fois que le dextrose a été rapidement absorbé par l’organisme, le liquide restant a une tonicité différente. Une façon de penser est la suivante : quelle que soit la tonicité de la solution de dextrose lorsqu’elle est dans la poche IV, elle « baissera d’un niveau » une fois qu’elle aura été administrée et que le dextrose aura été utilisé par le corps.
Sources
  • Les solutés de perfusion : histoire d’une forme pharmaceutique majeure née à l’hôpital,Alain Dauphin,Jean-Bernard Cazalaa sem-linkDominique Pradeau sem-linkHamita Chaouky sem-linkDominique Saince-Viard,Revue d’Histoire de la Pharmacie  Année 2003  338  pp. 219-238

Lydolph BAUZIL

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *