Des lubrifiants qui peuvent avoir des effets délétères sur les préservatifs.

 Des lubrifiants qui peuvent avoir des effets délétères sur les préservatifs.

UNDEFINED UNDEFINED VIA GETTY IMAGES

Le préservatif, ou capote, reste le moyen le plus efficace pour se protéger contre la transmission du VIH ou d’une IST lors des rapports sexuels. Il est une poche en latex très fin, destiné à être adapté au pénis avant un rapport sexuel.Il peut servir comme moyen de contraception.

Au départ de l’usine, le préservatif est fiable comme tout autre article manufacturé. S’il n’est pas utilisé correctement, il risque toutefois de ne pas protéger complètement du risque des IST, y compris du SIDA ou d’une grossesse non souhaitée. Ceux qui décident d’utiliser un préservatif estiment qu’il vaut mieux se protéger et supprimer une très grande partie des risques au lieu de s’exposer à la totalité des risques liés à un rapport sans préservatif.

La sécheresse vaginale

De nombreux facteurs physiques, mais aussi psychologiques influencent le niveau de lubrification du vagin.  Les sécrétions vaginales dépendent en partie des œstrogènes, ce qui explique l’apparition d’une sécheresse vaginale lors de la ménopause, du post-partum, de la grossesse ou de l’allaitement. Certains antidépresseurs peuvent aussi être en cause, ainsi que des chimiothérapies anticancéreuses et radiothérapies. Un lubrifiant est alors nécessaire pour permettre des rapports sexuels non douloureux et, en cas de sécheresse intime profonde, pour soulager un inconfort.

Par conséquent, la question la plus importante à considérer est le type de lubrifiant utilisé comme préservatifs en latex perdent rapidement de leur résistance si exposés à des lubrifiants à base d’huile. Les preuves suggèrent que l’utilisation des lubrifiants incorrects contribuent de manière significative à l’augmentation des taux de rupture et glissement.1

Des lubrifiants qui peuvent avoir des effets délétères sur les propriétés des préservatifs.

1-Lubrifiants à base de Vaseline

La vaseline contient du pétrole et peut ainsi provoquer de graves infections. L’étude 2 publiée dans  prouve que les femmes ayant utilisé de la vaseline comme lubrifiant le mois précédent avaient deux fois plus de chances d’avoir d’attrapé des maladies vaginales.( la vaginose bactérienne, par exemple)

La vaseline crée une barrière sur la peau, qui enferme l’humidité. Comme elle n’est pas absorbée par le corps, elle reste sur la peau et crée une expérience désagréable, en plus d’être difficile à nettoyer.  

Encore une fois, comme la vaseline est un produit à base d’huile, elle n’est pas compatible avec les préservatifs en latex. L’utilisation d’un lubrifiant à base d’huile avec un préservatif en latex dégrade le préservatif et le rend plus vulnérable aux déchirures. Cela vous fait donc courir un risque accru d’infections sexuellement transmises et de grossesse non désirée.

2- L’huile pour bébé

L’huile pour bébé est une huile minérale à base de pétrole. C’est considéré comme un sous-produit du processus de raffinage du pétrole brut. Après les rapports sexuels, l’huile pour bébé sera difficile à enlever avec seulement de l’eau et du savon. Une étude 3 a également révélé que l’utilisation d’huile dans le vagin pourrait augmenter le risque d’infection à levures chez la femme. Si vous êtes sujette aux infections à levures, évitez d’utiliser de l’huile pour bébé ou d’autres types d’huile pendant les rapports sexuels.

L’huile pour bébé (et toutes les autres huiles) ne doit jamais être utilisée avec des condoms, des diaphragmes ou des bonnets cervicaux en latex. Recherche s a montré que la rupture d’un préservatif peut se produire en moins d’une minute lorsqu’on utilise des huiles minérales. 

3- Le beurre de lait (Beurre de Karité)

 Il est anti-inflammatoire, apaisé et calme les irritations et facilite la cicatrisation. Le gras détruit l’équilibre de la flore vaginale. Il convient également de noter que certaines personnes allergiques au latex signalent une sensibilité au beurre de karité et qu’un composé de type latex a été identifié dans le beurre de karité. Toutefois, selon l’American Latex Allergy Association, aucune étude scientifique connue n’a documenté un lien entre l’allergie au latex et le beurre de karité.

Il contient des protéines de caséine du lait mais qui peut aussi devenir rance assez rapidement. L’expérimentation dans la chambre est très amusante, mais en règle générale, vous voulez garder les protéines animales en décomposition loin de vos organes génitaux.

Selon l’American Academy of Dermatology, le beurre de karité peut obstruer les pores. En tant que tel, il n’est pas recommandé pour une utilisation sur le visage ou le dos des personnes ayant une peau sujette à l’acné.

4-Lubrifiant à base d’huile de coco et de palme

L’huile de coco nous arrive d’Asie, des îles du Pacifique, d’Afrique et d’Amérique centrale: là où la noix de coco pousse naturellement. Un cocotier produit de 50 à 150 fruits par an et il faut 11 à 12 mois pour que le fruit arrive à maturité.

Selon le site de site Women’s Wealth , l’huile de coco est l’un des lubrifiants préférés de nombreuses femmes. Les lubrifiants huileux ne peuvent pas être utilisés avec un préservatif, car ils le fragilisent.

5- Huile de cuisson

L’huile d’olive a de nombreux avantages incroyables pour la santé et la beauté, mais l’aliment de base de la cuisine n’est pas une excellente option pour le massage et les préliminaires. Il n’est pas prudent de l’utiliser pendant la pénétration parce que toute huile naturelle, y compris l’huile de noix de coco, également un lubrifiant sexuel populaire, peut affaiblir le latex d’un préservatif et vous laisser moins protégé contre la grossesse et les IST.

Conseils

Quel que soit le lubrifiant utilisé, il est important de l’adapter à sa pratique :

  • Avec un préservatif, un gant ou une digue : on utilisera une formule à l’eau ou au silicone, compatibles avec tous les types de latex.
  • Avec un sextoy en silicone: on évite les lubrifiant au silicone qui risque d’abîmer l’objet.
  • Pour la vulve ou le vagin: on évite tout ce qui est aromatisé ou sucré car cela favorise l’apparition des mycoses et peut déséquilibrer la flore vaginale. 
  • Pour une utilisation anale: les possibilités sont nombreuses, et on peut également utiliser des huiles végétales de préférence biologiques.
Sources:
  1. Crosby R, Diclemente RJ, Yarber WL, Snow G, Troutman A. An event-specific analysis of condom breakage among African American men at risk of HIV acquisition. Sexually Transmitted Diseases, 35(2):174-177.
  2.  Intravaginal Practices and Risk of Bacterial Vaginosis and Candidiasis Infection Among a Cohort of Women in the United States | Request PDF (researchgate.net)
  3. https://journals.lww.com/greenjournal/Fulltext/2013/04000/Intravaginal_Practices_and_Risk_of_Bacterial.12.aspx
  4.  Mineral oil lubricants cause rapid deterioration of latex condoms – PubMed (nih.gov)

Lydolph BAUZIL

1 Comment

  • Vous pouvez galement tout moment revoir vos options en mati re de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialit . “Au cours des cycles menstruels, de certains moments de la vie ou avec l’ ge, le vagin peut plus ou moins bien lubrifier. Utiliser du lubrifiant va alors faciliter les rapports. Il en va de m me pour l’ anus qui lubrifie peu ou pas naturellement.”

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *