LE HARENG N’EST PAS UN POISSON COMME LES AUTRES.

 LE HARENG N’EST PAS UN POISSON COMME LES AUTRES.

Nombreux sont les personnes à manger du spaghetti au hareng, du mais moulu au hareng, la sauce d’hareng, le légume au hareng et le chiquetaille d’hareng pour ne citer que ceux là. Aujourd’hui à notre rubrique, nous vous proposons les effets bénéfiques de l’Hareng.

Un peu d’histoire 

Au moyen âge, L’Hareng a constitué un aliment essentiel en particulier dans les pays d’europe du nord. Les vikings l’échangent contre de l’ambre, du vin et l’etain ou des armes.

Le Hareng servait alors à la fois de nourriture et de monnaie, au même titre que les épices. Ainsi il fut l’objet des premières règles maritimes et c’est notamment pour son commerce que fut fondé la ligue hanséatique.

Les apports nutritionnels de l’Hareng 

Les apports nutritionnels du hareng varient fortement en fonction de la forme de sa commercialisation. 

✅Si vous recherchez un aliment le plus maigre possible, c’est frais qu’il faudra l’acheter. Quant aux formes préparées de ce poisson, il faudra préférer le hareng fumé au hareng mariné. 

Le hareng fait toutefois partie des poissons gras, apportant 12 g de lipides pour 100 g de poisson frais. Mais les graisses apportées par le hareng, loin d’être les ennemies de votre santé, peuvent au contraire avoir des effets bénéfiques. Ainsi, 100 g de hareng frais vous fournissent environ 17 g de protéines qui jouent un rôle clé dans la formation des enzymes digestives ,des hormones ,et des tissus.

✅Les vitamines et les minéraux ne sont pas en reste avec cet aliment très sain. Le hareng vous fournit en effet de multiples vitamines, notamment des vitamines B12, pour lesquelles 100 g de hareng apportent la totalité des AJR (Apports Journaliers Recommandés). Mais l’énergie procurée par le hareng vient également des autres vitamines contenues dans le poisson (autres vitamines du groupe B, vitamine A et D). Parmi les minéraux apportés par le hareng, on peut mentionner le phosphore, dont 100 g de ce poisson fournissent environ le tiers des AJR. Cet apport est important car le phosphore est essentiel pour la formation et la bonne santé des os et des dents.

Le hareng renferme de grandes quantités d’#acide #eicosapentaenoïque et d’#acide #ecosahexaenoïque.

Ces oméga 3 seraient aussi dotés d’effets anti-inflammatoires, utiles dans le traitement de pathologies comme l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, le psoriasis et les maladies inflammatoires de l’intestin.

✅Ils contribueraient aussi à la prévention des troubles de l’humeur comme la dépression.

L’acide docosahexaénoïque participe également au développement et au fonctionnement du cerveau, ainsi qu’à l’entretien des fonctions cognitives et de la vision.

Le hareng présente enfin une concentration élevée en sélénium, oligo-élément dont les propriétés antioxydantes ont largement été démontrées. Il contribuerait ainsi à prévenir le vieillissement prématuré des cellules causé les radicaux libres.

Comment choisir le hareng

Les apprêts du hareng sont nombreux. Si vous l’achetez frais, il est préférable de vérifier sa fraîcheur au moment de l’achat. Ses écailles doivent être bien brillantes et adhérentes et ses yeux doivent être rouges. Le goût du hareng frais varie en fonction de la période à laquelle on le pêche. Avant la période de frai, d’octobre à janvier, le hareng est dit “plein” ou “bouvard”, c’est-à-dire que les mâles ont leur laitance et les femelles leurs œufs. C’est à cette période que le hareng frais est le plus savoureux, mais également le plus gras. Après le frai, de janvier à mars, le hareng est dit “guai” ou “vide”. Sa chair est alors moins grasse et donc plus sèche. Notez que les œufs et la laitance du hareng frais sont très appréciés, notamment légèrement poêlés. Les œufs de hareng fumé sont vendus en semi-conserve.

Comment conserver le hareng

Vous pouvez conserver un hareng frais une à deux journées maximum au réfrigérateur. Vous pouvez en revanche le conserver plusieurs mois au congélateur. Pour conserver le hareng, on utilise les techniques du fumage et du salage.

#Conseils du pharmacien 

❎Les poissons crus ou marinés peuvent contenir des bactéries que seule la cuisson peut détruire.

Pour éviter tout risque de toxi-infections, les femmes enceintes, jeunes enfants et les personnes dont le système immunitaire est affaibli doivent éviter d’en consommer.

❌Le hareng est riche en purines, substances à l’origine de l’acide urique. Sa consommation peut contribuer à augmenter la concentration d’acide urique dans le sang.

🚫Les personnes souffrant de la goutte présentent un taux sanguin d’acide urique anormalement élevé. Elles doivent donc consommer ce poisson avec précaution.

❌Attention au sodium

Pour ceux qui limitent leur apport en sodium, un point important à souligner : 100 g de hareng fumé ou mariné apporte environ 900 mg de sodium, soit près de 40 % de l’apport maximal que nous devrions consommer dans une journée.

 #Allôpharma 

Parlez votre pharmacien vous écoute

Aimer et partager cet article.

N’hésitez pas à poser des questions 

Source :

1Calder PC. n-3 Fatty acids and cardiovascular disease: evidence explained and mechanisms explored. Clin Sci (Lond) 2004 July;107(1):1-11.

2 Mori TA, Beilin LJ. Omega-3 fatty acids and inflammation. Curr Atheroscler Rep. 2004;6:461-467.

3 Bourre JM. Dietary omega-3 Fatty acids and psychiatry: mood, behaviour, stress, depression, dementia and aging. J Nutr Health Aging. 2005;9:31-38.

4 Horrocks LA, Yeo YK. Health benefits of docosahexaenoic acid (ADH). Pharmacol Res1999 September;40(3):211-25.

Lydolph BAUZIL

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *